Pétition aux autorités de l'Université Catholique de Louvain


Désavouer le Pr Mercier c’est renoncer à témoigner la foi chrétienne dans le monde !


Signer la pétition

e-petitions.org protège votre vie privée. Vous allez rester informé quant aux suites de cette petition.


À 10.45 heures:

16.842 personnes avaient signé.

Aidez-nous maintenant à arriver à 20.000.



Adressé à:

NN.SS. Joseph de Kesel (Grand Chancelier), Jean-Pierre Delville, Rémy Vancottem et Guy Harpigny, détenteurs du Pouvoir Organisateur, M. Jean Hilgers (Président du Conseil d’administration) et Pr Vincent Blondel (Recteur),

Les soussignés souhaitent vous exprimer respectueusement leur étonnement et leur perplexité suite à la déclaration officielle de l’UCL se désolidarisant d’un texte de cours du Pr Stéphane Mercier qui ne fait qu’exprimer la position officielle de l’Église catholique en ce qui concerne l’avortement, qualifié de « crime abominable » par le Concile Vatican II.

 

Pour réparer cette faute grave, nous vous demandons de faire publier un communiqué officiel déclarant qu’en tant qu’université catholique, l’UCL rejoint entièrement et unanimement les positions de son chargé de cours.

 

Il en va de son intégrité propre et de la défense de son titre et de l’Institution qu’elle représente à travers celui-ci : l’Église catholique.

 

Pour honorer son titre de catholique, l’UCL se doit de respecter, en effet, les critères fixés par le Pape Jean-Paul II dans sa Constitution apostolique sur les Universités Ex Corde Ecclesiae, elle-même basée sur la Déclaration sur l’éducation chrétienne Gravissimum Educationis du Pape Paul VI :

  • Pour remplir sa vocation de recherche de la vérité, une université catholique doit faire en sorte que les disciplines enseignées et les recherches conduites gardent le lien essentiel avec la Vérité suprême qui est Dieu et assurer qu’elles soient utilisées pour le bien authentique des individus et de la société humaine ;

  • Pour représenter effectivement une présence publique, durable et universelle, de la pensée chrétienne dans le monde de la culture et que ses étudiants puissent devenir de vrais témoins de la foi dans le monde, une université catholique doit rester fidèle au message chrétien tel qu’il est présenté par l’Église ;
  • Pour contribuer réellement à l’agrandissement du trésor croissant de la connaissance humaine, les professeurs d’une université catholique doivent s’efforcer de « situer le contenu, les objectifs, les méthodes et les résultats de la recherche de chaque discipline dans le contexte dune vision cohérente du monde » et « être des témoins et des éducateurs d’une vie chrétienne authentique, qui manifeste l’intégration réalisée entre foi et culture, entre compétence professionnelle et sagesse chrétienne ».

C’est précisément cette vocation d’une université catholique que le Pr Stéphane Mercier s’est efforcé de respecter dans ses cours et c’est par cette fidélité qu’il est aujourd’hui jeté dans la tourmente, avec la connivence trouillarde de son propre employeur, l’Université Catholique de Louvain.

 

En désavouant le Pr Mercier, l’UCL se désavouerait elle-même et mériterait le dur avertissement de Notre-Seigneur aux Apôtres : « Vous êtes le sel de la terre; mais si le sel s'affadit, avec quoi le salera-t-on ? Il n'est plus bon à rien qu'à être jeté dehors pour être foulé aux pieds par les hommes. » (Mt, 5, 13).

 

Sincères salutations,

{votre nom}




Nouvelles: